Info du Jour : Pas d’abonnement car publication automatique toutes les semaines

Mémoires & Principes d’Intégration (1)

Il est clair qu’en primaire on nous a appris à lire, à écrire et à compter avec plus ou moins de bonheur mais pas du tout à intégrer l’information d’une manière consciente. Certes on avait quelques poèmes et autres info à apprendre par cœur afin d’exercer une mémoire qui nous donnait du fil à retordre quelque fois et puis après ça c’était un grand démerdes-toi.

Alors, comme tout le monde, on a fait ça à l’arrache avec les moyens du bord. Certains avait la mémoire facile, d’autres c’était plutôt l’inverse et la grande inconnue était combien ça allait tenir dans le temps. On a donc oublié des tas de choses et pourtant quand on y regarde bien c’est toujours gravé quelque part en nous car lorsque l’on fait certains exercices cela ressort tout seul comme si ça datait de la veille.

Alors commençons par corriger une énorme connerie « scientifique » qui vous fait croire que cela s’écrit dans votre cerveau car, pour eux, le cerveau est le summum de l’évolution. C’est lui qui dirige tout et contrôle tout cependant n’importe quel marcheur ou méditant aguerri sait que c’est une ânerie totale.

L’intelligence ne vient pas de votre’ cerveau et l’info n’y est pas stockée non plus. En effet, notre cerveau est une antenne et chaque partie du cerveau est plus ou moins spécialisée comme le sont les antennes de radio, les antenne des anciennes TV, les antennes 3g, les antennes 4g et maintenant les 5g.

Dit autrement, votre cerveau n’est qu’un banal processeur et n’a aucune vie en lui-même. Il est juste un outil. Il a une mémoire immédiate (comme dans tout microprocesseur) mais aussi des mémoires externes. Ces dernières sont dans votre aura et sont enregistrées dans des grilles cristallines.

C’est à l’image de Terre-Mère : il y a une multitude de grilles à la surface où vient s’inscrire l’info sous différents formes énergétiques avec des associations. Ainsi si votre premier amour vous a offert une rose pour déclarer sa flamme vous associerez ce moment à une information géométrique (le lieu, l’heure, l’environnent, etc…) avec la vibration (ce que vous avez ressenti, vécu en émotion, les parfums, etc) et tout cela se stocke sous forme de modules, de petites bulles attaché à ses grilles.

Ainsi si suite à un accident x ou y (physique, émotionnel) au niveau du cerveau, l’accès à l’info peut être compromise (amnésie). Et même s’il vous manque un morceau, il est toujours possible de retrouver l’info ce qui serait impossible si la théorie fumeuse des scientifiques était vraie.

Ce qu’il faut comprendre dans l’affaire, c’est que nous fonctionnons comme une planète, comme un système solaire, comme une galaxie où il existe des trames, des grilles où l’info autant individuelle que collective s’engrange. Rien n’est perdu et tout est enregistré : l’individu en tant que Créateur Incarné expérimente et alimente ainsi un égrégore (un collectif mémoriel) qui lui-même alimente un collectif encore plus grand et ainsi de suite.

C’est le principe des poupées russes qui se boucle sur lui-même au point que tout Créateur Incarné peu accédé à la totale. Cette mémoire globale a un nom : les annales akashiques. En gros, c’est la mémoire du Sans-Nom qui est partagée à tous et où chacun peut venir piocher dedans à condition qu’il arrive à se reconnecter et qu’il ait l’autorisation.

Le voile de l’Oubli n’est juste qu’une interdiction vibratoire à accéder au tout. Ceci est fait sciemment pour que les élèves de 3D n’accèdent pas aux données « dangereuses » car ils sont encore des gosses inconscients de maternelle ne sachant pas encore lire et écrire dans le Grand Livre de la Vie.

Par contre, quand le voile de l’oubli s’estompe graduellement (parce que subitement, tu deviendrais totalement fou) alors des reconnexions se font selon les nécessités spirituelles de l’individu qui ont été décidées bien avant qu’il s’incarne.

En version très dégradée on appelle ça des médium. En version balbutiement, on les nomme des canaux. En version normale des illuminés. En version améliorée des Maîtres ascensionnés et en version aboutie des Christs.

En gros, la vraie spiritualité n’est pas l’emmagasinement de toutes les âneries involutives d’ici-bas mais la capacité de se reconnecter aux grilles mémorielles collectives globales d’abord et ensuite à la grille collective de vos lignées personnelles (c’est-à-dire ce qui est pris pour vos incarnations antérieures).

En vérité, comme le temps est une illusion de la 3D/4D, il n’y a rien d’antérieur (le passé) ou de postérieur (le futur) car tout se joue dans l’Eternel Présent (ou le non-temps) simultanément.

Une fois que vous avez compris cela, votre démarche spirituelle sera d’élever votre fréquence afin de remettre en ordre de fonctionnement votre véhicule de Lumière (lumière = information) qui est une géométrie cristalline ou l’info peut être captée.

Cela fonctionne sur le principe du « circuit résonant ». Ce n’est donc pas en pensant, en vous triturant les neurones que vous arriverez à quelque chose d’utile (l’aspect masculin) mais plutôt en étant sur le mode vibratoire afin que la résonance s’établisse permettant ainsi à l’information de vous parvenir.

C’est comme un poste de radio : si tu veux capter une chaine/station particulière, il te faudra trouver le bon réglage résonant. C’est donc un processus d’essai-erreur et de finesse de réglage. C’est donc votre ressenti qui vous permettra de savoir dans quel sens il faut tourner le bouton.

La vraie spiritualité est l’utilisation de votre corps physique comme circuit résonant pour accéder aux mémoires du tout que l’on appelle la connaissance (la co-naissance = ce qui nait avec). C’est la fameuse seconde naissance dont parlait Jésus, la première étant la biologique c’est-à-dire l’instrument.

Sans instrument, la démarche spirituelle n’existe plus alors imaginez l’ânerie monumentale des bisounours qui croient qu’en quittant ce corps, ils évolueront dans un monde meilleur. Sans vélo, le pédalant reste au bord de la route en attendant qu’on lui refile un nouveau vélo. Sans corps, un Créateur Incarné est en mode parking sans possibilité d’évolution.

Je sais, c’est tout con et c’est la raison pour laquelle l’incarnation est si précieuse et que le suicide est si mal vu dans les hautes sphères. Bien évidemment, si le véhicule est en fin de vie et souffre atrocement, ce n’est pas un suicide de l’abréger en conscience et avec amour. C’est juste de l’éthique car tout corps qui souffre de douleurs physiques abominables sans possibilité de guérison se doit d’être libéré.

Ce que je viens de dire n’est pas un appel au meurtre ou suicide assisté, bien au contraire, car vous le verrez la souffrance « mentale » deviendra physique d’une manière ou d’une autre car toute vibration vécue par le Créateur Incarnée descendra dans la matière inéluctablement quand un certain seuil de puissance émotionnelle est dépassé.

La mal-a-dit n’est qu’un dysfonctionnement dû à un déséquilibre que le Créateur Incarné doit maîtriser. S’il en prend conscience rapidement (car agissant comme responsable) alors cela ne s’inscrira pas dans son corps physique. Par contre s’il ignore le déséquilibre (consciemment ou inconsciemment) alors cela descend dans le corps physique et là il ne pourra pas jouer à l’aveugle et se défausser.

La 3D/4D est un couple explosif { la géométrie du mental avec la vibration du cœur = le plastique (savoir et croyances) avec le détonateur (émotions et sentiments) } pour apprendre l’équilibre (la sagesse – venant du grec sagos – être en équilibre).

Connu sous d’autres vocables comme « la voie du milieu », la vie d’un humain lambda consiste à découvrir l’équilibre entre les contraires sur les 6 premiers octaves, les six premiers chakras, son 1-1 dans mon langage. Voilà pourquoi les paradoxes (les fameux koan coréen) sont une source d’enseignement à l’image d’une chanson française « Elle me tue mais je l’aime ».

Aussi selon le contrat de vie qui a été prévu pour notre incarnation actuelle, il y a des ponts (des obstacles) obligés mais le reste est selon notre « volonté » (comprenez selon les caprices de notre mental-égo qui est justement là pour nous en faire voir d’un maximum de couleurs). Il est l’intrus mental (3D) qui va nous forcer la main autant qu’il peut et souvent en opposition avec nos impulsions du cœur.

Des fois, il se la jouera « judo » c’est-à-dire profitera de l’impulsion du cœur pour vous amenez là où il veut. C’est donc un adversaire redoutable car très vicieux. Il est donc normal que très peu d’humains arrivent à découvrir qu’ils sont des Créateurs Incarnés. La vraie spiritualité, en vérité, ne passe pas par le mental car le mental-égo est aux commandes. Il est donc indélogeable voilà pourquoi il faut passer par la bande et votre corps physique, lui, ne peut pas mentir puisque justement il n’a pas de mental.

Comprenez que tous ceux qui pensent que par le mental, la volonté, un petit-égo fort arriveront à se sortir de la « matrice humaine » (l’ensemble des croyances, concepts et mémoires de l’Humanité, elle-même largement trafiquée et orientée par les Archontes – les Arch de la honte) se font avoir en beauté sur toute la ligne.

C’est la raison pour laquelle l’illusion de l’illusion est reine chez nous. Ceci explique la démarche scientifique qui par définition exclue tout le « paranormal ». Ils ne veulent voir que le physique, l’intangible (ce qui n’évolue pas, ne change pas) bien que depuis un siècle maintenant le quantique est venu mettre son bordel.

En d’autres termes, la partie est loin d’être gagnée de ce côté et comme l’a dit Einstein : les progrès de la science se fait par le renouvèlement des générations car un scientifique formaté à une certaine époque ne peut encaisser d’être contredit dans ce qu’il a appris et qu’il considère comme étant l’exacte vérité.

Vous allez me dire que c’est une religion comme toutes les autres qui exclue tout changement à part quelques variations mineurs pour rester acceptable selon les modes civilisationnelles. Ça change à la surface mais le fond reste identique quoi qu’il arrive même si l’on prouve par l’exemple que c’est devenu complétement à côté de la plaque.

Voilà pourquoi il est si important de découvrir combien les mémoires sont à double tranchants : elles peuvent vous aider comme elle peuvent vous plomber définitivement. Certains marcheurs pensent que plus un truc est ancien et moins cela aura été pollué mais c’est un raisonnement hyper simplet qui ne tient absolument pas la route dans les faits.

Je ne suis pas là pour traiter tout le monde pour des cons tandis que moi j’ai la vérité. Non, il suffit de regarder (comme le disait Jésus) de regarder les fruits de l’arbre. S’ils sont ratatinés, malades, rabougris, immangeables et d’aspect douteux malgré un tarif ou une accessibilité intellectuellement difficile, il est bon de passer son chemin et de trouver/découvrir d’autres fruits plus appétissants, moins cher ou gratuit.

Il n’y a donc point besoin d’argumenter ou de rentrer en guerre avec les vendeurs de fruits imbouffables même si tout le monde disent que c’est ce qu’il y a de meilleur sur le marché. Car l’expérience nous apporte cette triste vérité : le meilleur est rare, coûte beaucoup et n’ai accessible qu’à ceux et celles qui se donneront les moyens de le trouver tout en étant capable de ne pas succomber à tous les pièges et arnaques qui sont là pour justement le berner.

Tout le monde sait que l’on récolte ce que l’on sème alors dites-moi pourquoi tout le monde continue à juger les autres, à vouloir les piller d’une manière ou d’une autre ? Pourquoi continuent-il à maugréer, à engueuler les autres, à vouloir toujours avoir raison afin d’avoir le dernier mot ?

En vérité, ils sont sur la défensive qui n’est que l’expression qu’il n’ont pas trouver la solution à l’illusion qu’ils prennent pour réelle. Ce sont des aveugles au pays des aveugles et collectivement ils marchent vers la falaise et accepte l’idée d’une fin en passant par des années de décrépitudes continues et désolantes.

Voici la face malsaine de la mémoire : elle vous tient dans le passé d’où l’extrême importance de savoir gérer l’information que l’on met dedans d’où la nécessité de savoir comment s’en servir à bon escient.

En effet, mettre de l’information dans la mémoire est une chose mais intégrer cette information afin qu’elle soit active et utilisée dans notre processus d’élévation spirituelle n’est pas une fonction banale et basique.

C’est un processus automatique câblé dans notre ADN et tant que vous n’aurez pas compris comment cela fonctionne, le résultat du processus travaillera majoritairement contre vous. Voilà pourquoi il y a si peu de Maîtres ascensionnés ou d’illuminés sur cette planète.

Cette planète est à l’image d’un verger où il n’y a que des pommiers. Si au moment de la floraison tout semble ok, il se trouve que tôt ou tard la pomme va se faire envahir par des vers. Au départ, on ne voit pas grand chose car le ver est très petit et planqué loin de la vue mais ça va se multiplier très très vite au point que la pomme deviendra un concentré de protéines et c’est vraiment embêtant pour les végétariens…

Ainsi lorsqu’un cheval s’en croque quelques unes, sur le moment il est super content parce que c’est bon, sucré, juteux et il y en a plein. Puis plus tard il ne comprendra pas qu’il est lui-même devenu un fruit infesté autant que les pommes. Extérieurement, il semble normal, beau, dynamique, élégant mais tortille du derrière avec frénésie. C’est alors que le spécialiste comprend que le cheval à une rondelle en feu et qu’il ne sait pas comment faire pour arrêter cette démangeaison.

Les chiens arrivent à se frotter le derrière d’une manière très hilarante pour nous mais pas pour lui. Alors lorsque cela nous arrive, c’est là que l’on comprend que l’on a avalé des trucs invisibles alors que tout semblait ok. La démarche du marcheur est donc d’identifier avec justesse quels sont les vers qui nous ont infesté et de trouver une manière élégante, douce et rapide, pour s’en débarrasser.

Je vais donc vous passez déjà la méthode pour augmenter vos chances de ne pas se faire infester et ensuite on pourra s’occuper de la désinfection informationnelle. Parce que procéder à l’inverse, on désinfecte d’abord tout en continuant à s’infecter n’est pas la meilleure manière de faire.

Je vais donc vous proposer dans le prochain article ma méthode (largement éprouvée par moi-même) et corroborée par l’Un-Visible afin de commencer un processus d’intégration de l’information. En termes plus familier c’est comme digérer un aliment puisque le fait de manger est un processus d’intégration au niveau biologique : vous faites vôtre ce qui était à l’extérieur de vous à des fins de continuation de l’expérience ici-bas.

Dernières Publications

Commentaires

9 réponses

  1. ça marche, Laurent, au prochain article pour la méthode!… 😊 Merci merci!!!
    Pour le vermifuge, on voit plus tard alors? 😉

  2. Tout à fait d’accord avec tout çà. Il y a quand même des scientifiques qui se réveillent , je pense à Philippe Guillemant qui confirme que la conscience crée la matière et le temps et démontre qu’elle est immortelle dans sa partie intuitive. Il y a aussi Roger Penrose et bien d’autres.

    1. Il y aura toujours quelques uns qui franchiront la frontière interdite mais généralement ils se font virer dare-dare du système qui ne peut maintenir financièrement ces dissidents. Heureusement qu’il y a internet pour qu’ils s’expriment et fassent avancer le tout. On va y arriver mais va falloir du temps ou soit une rupture tellement importante que toutes les institutions reverront leur copie.

      D’après vous vers qui les institutions se tourneront sinon ceux qu’ils ont rejetés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention : Tous les commentaires sont modérés alors inutile de vous attendre que votre commentaire soit publié instantanément alors ne le faites pas en double ou en triple en pensant que c’est un bug informatique. Merci d’avance.

Cette mesure est prise afin d’éviter la dérive inévitable vers le manque de respect envers ce site et tous ses lecteurs. Nous savons tous que la haine, l’agressivité par l’attaque ne sont que des réactions  mentalo-égotiques dûes à la peur du changement. Ces commentaires seront donc systématiquement non publiées.