Info du Jour : Pas d’abonnement car publication automatique toutes les semaines

Mémoires & Principes d’Intégration (2)

Maintenant que vous savez que la mémoire possède 2 faces, l’une qui élève permettant la prise de conscience et l’autre plombante qui vous fige dans le passé, il va vous falloir apprendre à minimiser la seconde pour maximiser la première.

Pour ce faire il faut connaître le logiciel automatique qui travaille en arrière plan. Ce dernier se déclenche lorsque vous allez vous endormir c’est-à-dire lorsque vous allez quitter le mode veille ou si vous préférez quand vous allez être déconnecté de votre état de conscience ou encore quand vous allez pioncer/ronfler tout simplement.

Le processus est fort simple mais pour fonctionner correctement il lui faut 3 étages : le conscient, le subconscient et l’inconscient. Commençons donc à expliciter la différence entre les 3 car je sais que c’est loin d’être évident pour tout le monde surtout si vous avez osé toucher la psychologie dans ses aspects analytiques ou le mental-égo a malheureusement fait des siennes en introduisant des concepts involutifs très tortillards basés sur une ignorance profonde de la véritable nature d’un Créateur Incarné.

Le conscient

A ne pas confondre avec le con-sciant (individu utilisant un mental-égo qui vous les scie car croyant vous être supérieur avec sa « science ») avec le conscient qui est l’aspect d’une vigilance en état de veille (grosso modo quand vous avez les yeux ouverts en position verticale mais qui ne dure pas longtemps quand vous êtes couché les yeux fermés.

Cette partie consciente est ce qui va alimenter votre mémoire qui, à son tour, va pouvoir alimenter la partie traitement de l’information de votre mental analytique. Pour pouvoir classer, le processeur va faire ce qu’il sait le mieux faire : comparer les choses grâce à des règles/programmes que vous avez décidé d’utiliser.

Ces derniers sont vos croyances, vos concepts mais aussi les petits ou gros bobo de la vie que vous avez rencontré et engrammés/enregistrés. Dit autrement ce sont vos lunettes et elles peuvent prendre toutes les couleurs et avoir toutes les déformations physiques ou émotionnelles à l’images de crasses, beurrage, poussières ou de gouttes à la surface des verres.

Donc l’info vous arrive comme la lumière, frappe les verres et une partie est rejetée/diffractée tandis qu’une autre partie traverse le tout et arrive à la rétine dans un état très altéré. Puis fonction des traumas/dysfonctionnement de la rétine elle-même l’info ira droit au processeur pour traitement.

C’est alors que pourra commencer le traitement algorithmique qui ira fouiner dans la mémoire pour comparer. C’est de là que proviennent les jugements avisés et pertinents (généralement cela met un certain temps d’où la notion de QI) tout autant que les jugements à l’emporte pièce qui se révèlent très superficiels pour cause soit de manque de temps pour traiter l’info, soit parce que la connexion à la mémoire est défaillante (pour cause d’alcool ou substances foutant le bordel) ou soit par instinct pour cause de paresse notoire.

Bref, le résultant du traitement est donc hautement discutable et contestable (con et largement testable avec un brin de recul et donc d’objectivité rationnelle) et cela quelle que soit la réponse. Pourquoi ? Bah, la répons est hyper simple : nous sommes tous uniques dans l’expérimentation de ce qui se passe depuis notre naissance et bien avant selon les handicaps que l’on a amené avec nous qui fait que chaqu’Un ne pourra voir que SA seule et unique vérité.

En ce sens, le Sans-NOM peut expérimenter un max de possibilités pour se connaître d’où la démarche extrêmement involutive qu’est la normalité. Qui dit norme dit choses identiques ce qui implique des programmes de formatage appelé éducation. Cela sous-tend qu’il y en a qui savent et que d’autres ne savent pas. Cela implique donc une hiérarchie avec des différences impliquant des responsabilités et salaires/pouvoirs associés.

Bref, c’est tout le système que nous connaissons par coeur car inévitable. Voilà pourquoi les mots-foutoirs comme « liberté », « souveraineté » font fureur dans les milieux révolutionnaires tandis que « sécurité » et « normalité » ont la cote dans le camp de la majorité. C’est ainsi, et ce n’est pas prêt de changer.

L’inconscient

Tandis que le conscient est la partie visible de l’iceberg, l’inconscient est justement ce qui est planqué à la vue de tous sous l’eau mais que l’on peut devinez intuitivement quand on a un minima de principes physiques. On lui a même donné un nom : le principe d’Archimède.

Ainsi la partie basse est normalement de même nature et consistance que la partie visible mais dans une proportion globalement de 10 fois supérieure environ. Hé oui, il y a pas mal de paramètres supplémentaires à prendre en compte (eau du lac, eau de mer, houle, courants marins, pression atmosphérique, température extérieure, turbidité, éléments étrangers, etc) et que l’on va retrouver chez l’humain.

Ainsi malgré la nature identique du matériau de base qu’est l’information elle-même (l’eau dans le cas de l’iceberg), le bloc peut contenir n’importe quoi comme par exemple un mammouth, une poche de gaz emprisonnée suite à décomposition du mammouth, nombreuses bulles d’air suite à houle forte par un vent de -20 °C, etc.

Nous allons retrouver des tas de choses dans l’inconscient des individus simplement on va leur donner des noms différents comme le karma, la mémoire de certains ancêtres, les lignées stellaires, les planètes visitées par d’autres extensions, le nombre d’extensions, etc.

Bref, rien n’est simple car en vérité chaque iceberg est unique en son genre. Alors lorsque l’on a à faire avec un individu, on a à faire à des montagnes d’inconnues que notre mental analytique ne peut pas prendre en compte dans ses équations et qu’il ne pourra jamais traiter en temps réel car justement il n’a absolument pas les moyens de le faire puisqu’il n’est pas prévu pour ça.

Lui, sa mission c’est de faire que vous allez pouvoir survivre au milieu dans lequel vous évoluez. Alors imaginez combien il s’en tape du reste. L’inconscient est l’équivalent d’une méga pyramide de Khéops tandis que le conscient serait le pyramidon (petite pyramide fait dans un matériau différent et qui est posé au sommet de la pyramide).

Donc à chaque fois que vous rencontrez quelqu’un c’est un pyramidon que vous observez (un truc fait de cellules biologiques) qui est posé sur un truc invisible (fait de pierres = cristallin) enfuit dans le sable tout aussi cristallin lui aussi (de la géométrie que certains appellent « matrice ») .

Il y a donc une variété de taille entre les pyramidons (des petits, des moyens, des grands et et quelques méga costauds). Dans le vocabulaire on appellera ça des vieilles âmes ou des toutes nouvelles. C’est vrai que les toutes petites sont rafraichissantes par leur naïveté et leur innocence tandis que d’autres auront un effet paralysant tellement ils sont balaises.

Ainsi plus un individu est ancien dans sa démarche spirituelle plus la pyramide sera balaise et cachée sous le sable tout en sachant que la pyramidon que vous voyez est lui-même partiellement enterré. De ce fait, vous pouvez vous planté largement en vous comparant avec le mètre et le crayon (comprendre les perfectionnistes qui te font chier avec les virgules tandis qu’ils sont incapables de comprendre la phrase elle-même).

Voilà pourquoi il est idiot de juger sur l’apparence et surtout dans le mode à la va-vite. Car le petit glandu que vous trouvez inférieur à vous pourra se révéler être nettement plus balaise que vous si vous prenez le temps de creuser un peu autour. Acceptez donc ce qui est et virez de votre de fonctionnement le jugement sinon vous allez tomber de haut tôt ou tard.

Ainsi l’inconscient est la somme de l’expérience d’une entité et la taille est impossible à déterminer parce que les blocs de pierres qui la constitue sont de même nature que le sable qui l’entoure et l’enseveli. Nous verrons ultérieurement qu’une pierre n’est qu’un amalgame (un égrégore, une somme énergétique qui s’est agglutinée et qui fait office de colle entre les grains de sable).

Il y a différent types de roches. Les plus simples sont les alluvionnaires (le sol s’est tassé par gravitation) tandis que d’autres ont été chauffées par les volcans. On les appellent les magmatiques et leur dureté est autrement plus élevée que les alluvionnaires qui se délitent selon des strates gravitationnelles.

Ainsi derrière chaque personne, nous avons droit à un mélange de tout ça. Il y a des couches et des pierres alluvionnaires (des vies passées dans de multiples planètes et époques) tandis que d’autres parties seront du granitique car forgées par des expériences hautement traumatisantes (style fin de l’Atlantide ou tout bonnement du Hiroshima ou Nagasaki).

Hé oui, l’Humanité n’a pas attendu le XXème siècle pour utiliser la bombe atomique. C’est loin d’avoir été notre premier essai sur Terre et dans le système solaire (Maldek et Mars).

L’inconscient c’est la somme de tout ce que nous avons vécu, vivons et vivront. La pyramide est vivante et tout évènement influence la totale selon le degré d’intensité. Dit autrement c’est la somme de toutes nos mémoires et c’est là qu’intervient le troisième intervenant : le subconscient.

Le subconscient

Ce dernier est la couche entre le pyramidon et la pyramide de pierre. C’est lui qui fait office de colle et son utilité est celle de discriminer, de choisir parmi tout ce que vous vivez pendant votre état de veille ce qu’il doit transmettre à l’inconscient comme faisant partie de votre œuvre en tant que Créateur Incarné.

Ainsi entre le moment où vous rentrez en état de veille (vous vous réveillez), les infos vont être conservées dans votre mémoire locale (celle de l’ordi) et puis si celle-ci vient à indiquer qu’elle est pleine alors il sera lancé un programme « dodo », « sieste » ou assimilé afin que le vidage de la mémoire puisse se faire grâce au programme du subconscient qui s’allume dès que vous pioncez (que vous quittez le mode veille).

Ceci explique principalement que lorsque la mémoire est pleine et que vous n’allez pas faire dodo/siester alors vous allez être embrumé, dans un espèce de brouillard où il vous sera difficile de prendre une décision car pas les idées claires. C’est normal le mode processeur ne peut plus bosser car en manque de mémoire alors il rame et rame et des fois est obligé de se mettre en mode « sans échec » mais ça va vous coûter très cher en énergie et votre « pronostic vital » peut être engagé.

Ainsi à chaque fois que vous n’écoutez pas l’appel au repos, vous savez que le nombre d’emmerdes à la minute va avoir des envolées spectaculaires et dépassant largement la fonction exponentielle. Mais comme on est aussi des bargeots aimant pimenter notre vie trop monotone, nous avons trouvé des méthodes assez radicales et impressionnantes pour justement ralentir l’alimentation du processeur ainsi que sa connexion à la mémoire.

Le principal intéressé s’appelle l’alcool qui bien souvent est accompagné par son pote le tabac et quand on veut que cela aille plus vite on appelle à la rescousse la famille « drogues » qu’elles soient douces ou dures le résultat est le même ; ça plane pour tout le monde.

Puis il y a les lentes comme les bonnes bouffes viandardes accompagnées de l’inéluctable café, le plus serré si possible. Bref, vous connaissez la musique mais il n’y a pas que ça : j’oublie le cinéma et toute la merde qu’il traine avec. En vérité c’est prendre un bain d’acide tellement il y a de la violence, de la tromperie, de la boucherie, du suspens d’épouvante, de la saloperie vibratoire tout en comptant sur les aspects rosinets des films à l’eau de rose, du X ou des intrigues marito-familiales clivantes.

La faim mentale passe par l’estomac mental des yeux. Et quand on sait la lourdeur, l’épaisseur des verres, les couleurs et les déformations des lunettes que chaqu’Un porte, la chance de construire des pierres utiles à la pyramide pour un monde meilleur et futur, on est plutôt mal barré.

Et là notre subconscient (la partie plus fine de la conscience sub-conscient comme sub-atomique) ne fait pas d’état d’âme car il ne le peut pas du tout. C’est un programme informatique con comme un balai mais hyper méga méthodique et très appliqué. Un robot dans le sens le plus strict du terme.

Pour la partie IA, elle s’exécute dans la partie consciente. Ainsi chaque règle que vous prendrez comme vraie viendra enrichir sa base de connaissance. En d’autres termes, plus tu y rentreras des conneries et moins tu pourras espérer une vie meilleure puisque l’IA se base sur le nombre d’occurrence (le nombre de fois que l’on fait appel à la même info).

Ainsi plus tu regardes des films violents et plus la violence t’appellera car cet IA en toi t’orientera dans cette direction. Bien évident cette IA est neutre et c’est ton mental-égo qui va justement s’en servir pour mener à bien sa propre petite expérience. Donc point besoin que je vous dise la suite car nous la connaissons tous : tu récoltes ce que tu sèmes et donc tu es bien le Créateur et l’initiateur de tout ce qui te tombe dessus.

En cela, le sans-NOM t’a bien transmis toutes ses capacités d’expérimentation et la Création est toute entière à ton écoute pour te donner tout ce dont tu désires. Cependant elle n’entend que la vibration, la nature de la vibration et son intensité alors inutile de piaffer comme des religieuses devant l’autel pour obtenir ce dont ton mental-égo désire.

Ton simple état d’êtreté se suffit à lui-même et il te sera donné selon ta vibration, point barre. Pas de discussions, d’argumentations, de QI, d’excuses, de circonstances atténuantes de ceci-cela mais juste un constat basique : tu recevras sans limites tout ce dont ton cœur criera à tue-tête.

Voilà pourquoi le Sans-NOM n’est pas une personne avec un cerveau, un mental pour juger mais est seulement un état d’êtreté dans le don inconditionnel, le don ne réclamant aucune condition ou justification. C’est donc parfait et voilà pourquoi nous sommes dans un monde de perfection : il se réalise exactement ce que l’on désire au plus profond de nous.

Forcément aucun gosse de maternelle n’acceptera qu’il est l’auteur de tous ses problèmes car il se croit le roi et il s’adjuge tous les droits dont celui d’être nourri sans aucune contrepartie. Oui le sans-NOM donne mais pas avec un amour con comme le fait tous la majorité des humains envers leurs gamins en bas âge.

L’amour possessif est d’une telle ignorance des lois fondamentales qui régissent cet Uni-Vers qu’il croit bien faire en ne balisant pas le parcours de leur rejeton. Leur croyance de vouloir être tout amour avec eux les aveuglent de combien ils vont se faire entuber plus tard.

Ils confondent la taille du cerveau (et donc du corps) avec la faiblesse or l’expérience nous a démontré que les 3-4 kg du nouveau-né cache probablement une pyramide énorme car ce n’est qu’un petit pyramidon qui deviendra grand.

Bref, j’espère que vous commencez à comprendre que plus vous laisserez entrer de la merde informationnelle par tous les trous de notre corps biologique et plus il sera difficile de sortir autre chose notamment dans le domaine lumineux.

Forcément des choses lumineuses sortiront de certains individus car il y aura été mis des protections temporaires, le temps que l’individu soit suffisamment autonome mais après il en sera fait selon sa vibration.

Hé oui, nous le savons tous et surtout expérimenté : nous pensions que certaines qualités que nous avions nous étaient acquises pour toute la vie mais les faits ont révélés que ce n’est absolument pas le cas si on ne les utilisent plus du tout ou trop peu souvent.

C’est alors, souvent en fin de vie, que l’on regarde en arrière et que l’on découvre combien on s’est fourvoyé dans des chemins de traverse où l’herbe nous paraissait plus verte. On a perdu tant de temps dans tant de futilités qu’au moment de notre transition on ne pourra qu’avoir des océans de larmes et se dire que dans la prochaine incarnation on ne se fera pas avoir… et badaboum on retombera dans les mêmes travers.

Rassurez-vous, le nombre d’incarnations étant assez astronomique, la chance de s’en sortir est possible mais ça va prendre du temps et le temps on s’en fout parce que c’est justement une illusion dans l’illusion. Donc tout va bien sauf que tomber sans cesse dans le tambour de la machine à laver ça vous rince même les plus vaillants puisque l’on en arrive à avoir de la coquille vide, du robot biologique bourré à la pub et des automates commandés à la sauce 5g !

Ha, quel monde merveilleux d’être ici-bas en ces temps si merdiques, si catastrophiques mais si stimulant pour enfin prendre conscience qu’il est tant d’acter pour sortir de cette impasse involutive fatalement mortelle et douloureusement chiante pour qui réalise que ce n’est que du virtuel rendu réalité aux aveugles-nés.

Aussi soyons réaliste : je n’ai toujours pas dit comment s’y prendre pour justement sortir de ce jeu et il va me falloir faire une suite. Je ne me prends pas la tête avec ça comme me l’avait fait comprendre un gamin de 5 ans dans le nord (Arthur) lors d’un repas autour d’une table ronde, il avait résumé tout ça en 3 mots « On s’en fout ».

Croyez-moi c’est une phrase magique pour éviter le sport international qu’est la noyade dans un verre d’eau. Pourtant en étant sur une planète recouverte d’océans géants, on devrait être capable d’être des super bon nageurs dans l’océan informationnel au moins de cette planète.

Mais que nenni, on est tous des branques mais c’est promis, au prochain article je vous parle comment tricoter un slip de bain unisexe car le topless à ses côtés stimulants pour les nouveaux-nés. Hé oui qu’est-ce que la spiritualité sinon retrouver la tétine qui abreuve la Voie Lactée ?

Dernières Publications

Commentaires

13 réponses

  1. J’apprécie beaucoup la spontanéité d’Arthur, malheureusement, c’est très rare de tomber sur ce genre de personnage en âge adulte, à moins de se tourner vers les gens alcoolisés, défoncés, SDF, les écorchés ou les dits fous. Il y a tellement de masques, de retenues, de faux semblants, d’automatismes et de mécanismes lié à la petite personnalité construits dès le plus jeune âge avec la complicité et l’image des parents, tant de blessures, de traumatismes, de lourdeurs et de peurs de déplaire, qu’une simple phrase de rien du tout peut venir flinguer une soirée au festival de la fausseté et rendre mal à l’aise quiconque n’aurait pas l’habitude d’être face à quelqu’un qui ne joue aucun rôle, qui est comme un enfant, même s’il ne le parait pas à première vue.

    1. C’est prévu cependant je ne peux rien garantir quand car cela dépend de ma Petite Voix en premier et ensuite (le plus important) des sujets que je vais abordé. Or comme il s’est passé au moins 6 mois sans que j’ouvre la bouche, j’ai tellement de choses à vous raconter que je ne sais pas par quel bout commencer car en ces 6 mois j’ai pu avancer plus vite que prévu.

      Le gap (la différence) entre où j’en suis par rapport à mes lecteurs s’est trop agrandi au point que si je pars sur mes délires de maintenant, il va y avoir beaucoup de mes lecteurs qui vont laissé tomber car ils n’y comprendront plus rien. Ils verront un autre plombier mais pas celui d’avant, celui auquel ils s’attendent à revoir. Et c’est pour moi, une nouvelle difficulté et je compte sur ma PV pour me sortir de cette problématique.

      En ce moment ça avance encore plus vite que d’habitude (en termes d’énergies et de vibrations) d’où une fatigue physique plus forte et des neurones en pertes de vitesse, ce qui n’arrange rien pour tout le monde. Mais bon, l’essentiel est d’avancer et cela se fera à la vite »sse qu’on pourra le faire.

      1. Oui, mais en vérité il est fastidieux de devoir lire de longs textes… alors c’était toujours une joie de te voir en vidéo.

        1. Je comprends sauf que dans le texte je souligne quand même certains point que je n’aurai pas fait à l’écran. Et comme je l’ai dit dans un commentaire, je ne peux pas me mettre devant le tableau tant que certaines conditions ne sont pas réunies. Ce n’est donc pas moi qui décide au final.

          Perso, je préfère le tableau car cela me prend nettement moins de temps pour en dire plus et me faire comprendre plus facilement via les dessins et aussi qu’il n’y a plus de fautes d’orthographes (du moins moins à trouver). Les choses reviendront à la vidéo naturellement alors je vous demande de patienter un peu. Merci d’avance.

  2. Il est sans doute temps pour nous de nous défaire de l’image du plomb(ier) pour passer à celle de l’orb(ier)… Mais que va devenir la salopette? Une jupe peut-être comme pour les soufis, pour être dans l’image du circulaire? Bon, c’est juste une idée… 😁😉
    Quant aux neurones, il semblerait que nous puissions, dans ce cas de figure, utiliser plutôt les cellules gliales, bon, moi, je n’en sais rien 🤔🙃
    Alors à tout bientôt Laurent, avec un nouveau look 😍 ou le nouveau Laurent…

    1. La salopette sera toujours de mise tant que je rentre dedans car, en vérité, je n’ai rien d’autre à me mettre dessus. Bref, l’emballage restera a le même, même si ce qu’il y a dedans aura eu des changements. La transition sera plus facile ainsi.

    1. Il n’y en a pas car quand Maldelk était encore entière, l’arbre de vie n’était pas le même et correspondait à une ancienne race. Ainsi quand Maldek a été détruite Vénus est arrivée et a décalé la terre et mars (et Jupiter je crois) et ensuite un nouvel arbre de vie a été crée pour une nouvelle race ici-bas. Bref, la mort de maldek et la destruction complète de Mars à sa surface a entrainé une refonte complète du système solaire et des races/formes de vie de ce système.

      En gros, par ce décalage la Terre est devenue habitable et la race humaine s’est faite grandement colonisée par les martiens et ceux de Maldek. C’est ce qui explique l’agressivité de la race humaine : son ADN a été largement trafiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention : Tous les commentaires sont modérés alors inutile de vous attendre que votre commentaire soit publié instantanément alors ne le faites pas en double ou en triple en pensant que c’est un bug informatique. Merci d’avance.

Cette mesure est prise afin d’éviter la dérive inévitable vers le manque de respect envers ce site et tous ses lecteurs. Nous savons tous que la haine, l’agressivité par l’attaque ne sont que des réactions  mentalo-égotiques dûes à la peur du changement. Ces commentaires seront donc systématiquement non publiées.