Info du Jour : Pas d’abonnement car publication automatique toutes les semaines

32 – Naja : Etude de Cas n°6 – La Victime

Là encore nous nous retrouvons dans l’un des cas les plus répandu dans l’Humanité car, en chaqu’Un de nous il existe dans des proportions plus ou moins grandes selon nos évolutions intérieures.

Cette période est un passage obligé tant il a été voulu et mise en place par l’involution. En effet, l’injustice ne peut régner quand on est dans la 5ème densité et plus car on suit les lois de l’Un en l’Esprit et non forcément à la lettre puisque rien n’est écrit sur du papier mais en notre cœur tout bonnement.

Par contre, en version 3D, là on est au top du top, dans le dur du plus dur afin justement de découvrir les lois de ‘Un par ‘expérimentation et non pas seulement cérébralement. Hé oui, en 3D on peut tout avoir dans la tête mais la mise en pratique est une toute autre affaire.

Ce faisant se sentir victime car impuissant est normal cependant ce qui ne l’est pas c’est d’y rester toute sa vie ! L’involution a donc fait le nécessaire pour accentuer cet état tout en mettant nombre de croyances allant dans la victimisation.

Ainsi si on n’est pas victime du système, on sera au moins victime du patron et si ce n’est pas le cas alors ce sera la famille puis en dernier lieu le conjoint. Bref tout est fait pour nous faire croire que nous sommes impuissants sur presque tout d’où cette notion bien établie de prendre du pouvoir sur quelqu’un, sur un groupe petit au début mais de plus en plus grand si possible au fur et à mesure de l’avancée.

Bref, regardons ce qu’en dit Naja dans ce cas n°6 de l’Être qui se disait victime.

Dernières Publications

Commentaires

6 réponses

  1. En bon timing personnellement.
    Une source de réflexion et d’inspiration énorme…
    De véritables pépites à chaque phrase.
    Infinie gratitude 🙏

  2. 😂 juste au moment ou je rumine sur ma condition de « victime », je tombe sur ton article. Quelle syncro!! Je vais donc savourer la lecture, bises

  3. Un énorme merci cela permet de prendre conscience de beaucoup de choses, et comme le hasard n’existe pas j’avais vraiment besoin de lire ce texte aujourd’hui même, comme quoi tout est fait et donner lorsqu’on en a un grand besoin.

  4. En tant que créateur incarné nous sommes créateur de notre état de victime .
    C’est un peu con hein , on peut se dire qu’en tant que créateur on est victime de notre création , mais on est créateur de notre état de victime .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention : Tous les commentaires sont modérés alors inutile de vous attendre que votre commentaire soit publié instantanément alors ne le faites pas en double ou en triple en pensant que c’est un bug informatique. Merci d’avance.

Cette mesure est prise afin d’éviter la dérive inévitable vers le manque de respect envers ce site et tous ses lecteurs. Nous savons tous que la haine, l’agressivité par l’attaque ne sont que des réactions  mentalo-égotiques dûes à la peur du changement. Ces commentaires seront donc systématiquement non publiées.