Info du Jour : Pas d’abonnement car publication automatique toutes les semaines

Mémoires & Principes d’Intégration (3)

Toujours prêt pour la suite ? Sinon passez votre chemin afin de ne pas perdre votre précieux temps de vie qu’il vous reste. Ha oui, vous ne le saviez pas ? L’immortalité n’est pas la norme ici-bas alors dépêchez-vous pour ne pas louper le 20 heures car ce qui s’y dit est de la plus haute importance pour rester un crustacé des bas-fond de la fosse septique.

Je sais que vous aimez l’humour alors j’en profite pendant que j’en ai encore la possibilité. En effet, la mauvaise nouvelle (où la bonne selon où vous en êtes) c’est que plus vous montez en vibration et vous vous découvrez à la fois combien ce monde bien noir va s’éteindre et avec lui le vocabulaire associé.

Hé oui, une fois grimpé et installé dans la 4D, le jeu consistera à jouer à Icare. Certes on ne perdra pas les plumes cette fois-ci car à la place du miel on aura la colle de l’amour inconditionnel et dans ces conditions on pourra même arriver à se satelliser tout seul (avec l’aide quand même de quelques courants ascendants placés ici-bas sur les grilles de Terre-Mère).

Et comme tous les oiseaux, le langage 3D sera devenu incompréhensible dans le sens où nous causerons pas télépathie. Or contrairement aux idées reçues, en télépathie il n’y a pas de vocabulaire et donc des langues avec de la conjugaison, de la grammaire et les inévitables fautes d’orthographes. Que dal mon frère, il y aura juste des concepts véhiculés par une sorte d’imagerie mentale plus ou moins floutée selon le niveau de babillage atteint.

Voilà pourquoi il est dit que c’est un langage universel car il est compris de tous et toutes formes de vie y compris les minéraux. Je sais que cela va faire sourire certains d’entre vous mais comme vous savez que tout est conscience alors rien n’interdit une conscience de parler avec une autre. Bon, je sais qu’il y a encore du chemin à faire mais on va s’y faire de toute manière et je suis là pour vous aider en ce sens.

Revenons donc à nos moutons : Comment arriver à intégrer efficacement l’information désirée afin qu’elle participe à l’élévation constructive de la pyramide ? Car celle-là, elle va durer longtemps alors que le pyramidon suivra une courbe d’élévation différente en termes de décomposition.

Hé oui, comprenez que même si vous arrivez à devenir immortel (ce qui pour l’instant est une option sur laquelle on travaille), la nature même du pyramidon est d’élever la fréquence du matériau qui le compose alors que la pyramide en dessous n’est qu’un super gros disque dur bossant en cloud.

Je vais donc vous transmettre ma façon de faire car, là encore, comme on est tous uniques, je ne suis pas sûr que le poulpe où n’importe quel organisme biologiquement fiable puisse faire de même.

Ce que j’ai constaté c’est que lorsque je lis (ou écoute quelque chose), il m’arrive au bout d’un temps certains de saturer. Ça vous le connaissez déjà or il y a différents stades de saturation et ce n’est pas forcément clair pour tout le monde parce que souvent on n’y fait même pas attention la plupart du temps.

Ces stades de saturation dépendent en vérité d’éléments distincts qui indiquent comme un signal. C’est à l’image de différents signaux qui s’allument sur l’écran de la voiture. Cela peut-être un manque d’huile, une sous-pression dans un pneu, que vous venez d’attaquer la réserve d’essence ou tout autre signal plus ou moins important.

Bon est d’accord que lorsque le voyant d’huile s’allume c’est généralement pas bon signe et qu’il faut agir le plus rapidement possible. Pour la réserve de carburant, c’est moins gênant mais si vous ignorez le signal trop longtemps cela va forcément mal se terminer, et etc pour le reste. Il existe donc la même chose dans votre corps, votre véhicule : il va donc falloir agir en conséquence sous peine d’avoir des conséquences prévisibles dont vous vous seriez passé.

Saturation 1

Vous entendez encore le conférencier devant son tableau et pourtant vous ne captez plus rien. Souvent le signal est une perte d’attention qui sera progressive du style jauge d’essence. C’est identique pour de la lecture : vous continuez à lire mais il n’y a plus rien qui se grave quelque part.

Cela veut dire que la mémoire tampon est pleine et qu’au fur et à mesure que vous approchez de la fin, la gravure devient erratique, hasardeuse jusqu’à ne plus être exister du tout. Et là il n’y a pas 36 solutions, c’est direct la station service c’est-à-dire la case « il faut que j’éteigne la lumière » et le reste attendra. C’est donc du lourd et il ne faut pas jouer avec ça car c’est direct dans le décor.

Cette saturation amène à une perte d’attention si importante que notre corps va enclencher le mode « évaporation » c’est-à-dire que votre corps énergétique va doucement se décaler de votre corps physique vous entrainant ainsi dans ce que l’on appelle le rêve. Or si tu es en mode rêve cela implique que tu n’es plus dans la réalité et on sait ce que cela veut dire : un dérapage entraînant des conséquences vraiment pas désirées au niveau du corps de matière.

C’est ainsi qu’un nombre certains changent de réalité d’une manière définitive or on s’abstient de faire le forcing pendant trop longtemps car malgré toutes les petites astuces, de toute façon la facture énergétique vous sera présentée. Voilà pourquoi, pour moi, il n’y a aucune hésitation quand ce signal m’arrive.

Que ce soit au volant ou quand je regarde un film ou quand je lis un bouquin, si mon corps me dit stop je vais direct à la recherche d’une position horizontale pour déconnexion totale. Mon lit est ma préférence mais n’étant pas un escargot, je fais au mieux pour y arriver car dormir debout ça ne marche pas vraiment car j’ai les genoux qui plient…

Saturations 2

Là c’est moins gênant mais tout aussi embêtant. C’est à l’image du voyant d’huile : il faut agir rapidement. C’est lorsque je me surprends à penser à toute autre chose que ce que je lis et que je n’arrive plus à revenir à ma lecture ou à continuer à regarder un film.

Cette saturation est emmerdante dans le sens que vous allez être embarqué dans un flux de pensées qui vous coupent de la dimension dans laquelle vous étiez. Généralement chez moi quand ça se passe ça devient rapidement un délire qui peut durer des heures car là je passe dans la notion du temps/espace et c’est comme si le temps n’existe plus.

Bien évidemment dans ces cas-là, si tu as rendez-vous ou tu dois faire un truc à une heure précise alors tu te retrouves chocolat. Cette saturation est un changement dimensionnel et il est dû à une nécessité de votre Soi ou de votre cerveau qui doit gérer de la surtension nerveuse ou de votre mental-égo qui n’aime pas ce que vous êtes en train de lire ou d’entendre.

Quand c’est le cas, vous vous retrouvez dans le vélodrome à chevaucher le petit vélo fou qui veut éclater/pulvériser son record du tour. Alors même si tu arrives à poser le pied à terre, il repart dare-dare dès que tu as l’attention ailleurs.

Saturation 3

C’est le mode Windows (ou ms-dos pour les anciens) qui dit qu’il fait un vidage de mémoire car justement elle est trop pleine. Généralement cela se termine par un redémarrage assez hard sans savoir au juste où il a vidé toute sa merde hexadécimale.

Hé bien chez nous, là-haut dans le bocal, c’est la même chose quand un évènement imprévu se passe au niveau de la conscience inconsciente. Cela peut-être commandé par votre Petite Voix (comprenez votre Soi Supérieur, votre « âme », etc…) car il y a eu un conflit (un bug) entre certains de vos programmes.

Je donne un exemple basique pour me faire comprendre. malgré vous (et forcément par une grosse curiosité non contrôlée parce que vous êtes fatigué ou tout bonnement en compagnie de quelqu’un pour qui c’est normal) vous vous retrouvez à avoir cliqué sur un film d’épouvante sans savoir que c’était un film d’épouvante.

Une image vient alors à vous frapper la rétine et hop vous disjoncter illico presto. C’est donc un mode de saturation rapide à l’image d’une courroie de distribution qui joue la fille de l’air. C’est presque immédiat et là le mode sécurité (à l’image des disjoncteurs différentiels – le truc collé à votre compteur électrique en général) coupe la totale.

Chez certains ça sera la crise d’épilepsie, dans d’autres « tomber dans le pommes ». Bref, tu te retrouves en mode OFF à la vitesse luminique. En clair à ce niveau de saturation, généralement ce que tu lis, voit ou entends disparait de ton monde et tu te retrouves ailleurs. Moi, le classique c’était les 24h du Mans.

A chaque fois que j’entendais le bruit caractéristiques des bagnoles tournant sur le circuit,je savais que j’étais dans les pommes et je peux vous dire que je trouvais la séance très longue. Bref, c’était mon « jingle bell » à moi (la sonnerie). Depuis j’ai amélioré parce que j’ai débranché cet aspect sonore (je ne sais pas comment) et je me retrouve à planer entre 2 eaux tranquillou en attendant que le disjoncteur soit réarmé.

Résumé 1

Si je m’attarde à la lecture (mais c’est aussi valable pour les vidéos, etc) dès que je sens que mon attention n’y est plus alors je reçois le signal que je suis saturé et je dois passer à autre chose de préférence dans une action physique extérieure (aller pisser, aller manger, arracher de l’herbe, aller dire bonjour aux poules, aller embêter la miss, ranger un peu le bordel dans l’atelier, etc…).

Ainsi pendant ce temps-là, la saturation se dé-sature mais je sais qu’il faudra un roupillon de toute façon pour intégrer véritablement l’info. Celui qui fait cette action est notre subconscient et il ne peut agir que si l’écran est éteint.

Sachant cela, il vous est possible de contrôler grandement ce que vous désirez être transmis à votre inconscient. Ainsi le soir, avant de fermer les yeux je m’adresse à mon Soi (via ma Petite Voix) et je lui dis ce que je ne désire pas garder et donc par conséquent que je garde tout le reste.

A chaque fois que je ne le fais pas (pour x raisons) alors je le saurai le lendemain matin car mes rêves auront été en relation directe avec ce que j’ai oublié de virer. Prenons le cas que je regarde un film d’action style James Bond et je peux te dire que c’est de l’eau de rose par rapport à ce que j’aurai vécu dans mon rêve.

C’est jouissif et donc infernal mais de temps en temps ça fait du bien car c’est ainsi que tu te rends compte que ce que tu vis dans l’autre dimension n’a non seulement pas les limitations physiques de la 3D mais que les scénario sont époustouflants au point de trouver les scénario de films hollywoodiens pour des navets.

Le double rôle du subconscient

Le premier est celui d’assurer la digestion et le formatage de l’info (ainsi que des sentiments, émotions qui se sont collés dessus) mais aussi de tes intentions, pensées, et tutti quanti pour les transmettre à ton inconscient proche (la couche en contact avec ton pyramidon).

Fort de cela et pendant que tu roupilles, ton Soi Supérieur en prend conscience et va donc te fabriquer le menu de la prochaine journée. Il te suffit donc de t’accorder quelques minutes d’attention le matin juste avant de te lever pour récupérer ce que tu as reçu dans la boite à lettre.

Il te suffit de rester allongé, d’écouter ton corps et apparaitra sur l’écran intérieur les différentes actions que tu peux entreprendre pour faire avancer le schmilblick. C’est ainsi que chaque matin, je reçois les consignes principales et ce sera à moi de me débrouiller de les mettre en action et j’ai à ce niveau une liberté totale.

A la différence de la 3D, il n’y a pas de timing, de délai. L’essentiel est d’être de bonne volonté et de rester à l’écoute car autant tu as eu les grandes lignes le matin, il n’est pas interdit de recevoir les détails quand tu es en train de les faire. Ainsi chaque jour je me laisse flotter comme un bouchon vers ce qui est attendu de moi.

Ma vie est donc devenue super cool car je n’ai plus besoin de m’en faire puisque mon Soi Supérieur a pris les choses en main. Ce matin je ne savais pas ce qui m’attendait alors j’ai posé la question et la réponse fut « ordi » avec une vision du sujet à traiter alors j’ai allumé et j’ai laissé faire.

Je pensais écrire un article et là je suis arrivé au troisième parce que je déroule la pelote de laine et je ne sais pas quand j’aurai tout déroulé. Ça prendra le temps que ça prendra, ça m’emmènera là ou ça doit m’emmener et le reste attendra. Oui, d’accord, il y a plein de choses à faire (ma to-do liste n’existe plus car devenue trop infernale) et je m’en fous car mon Soi Supérieur sait mieux que moi où sont les priorités et je lui fais une totale confiance car après tout c’est lui le joueur et moi je ne suis qu’un exécutant.

Certes j’entends ceux qui ont encore un mental-égo assez puissant pour ne pas accepter ce fait irréfutable : ce Soi Supérieur est ton double (le 1-0) et lui, il est unifié et a accès au plan global de ta mission ici-bas alors autant lui laisser diriger la barque du 1-1 où tu es tout bonnement un aveugle parmi les aveugles.

Bref, tout ce dont tu as besoin de savoir te sera apporté par des intuitions, par des personnes extérieures qui laissent des infos dans les commentaires ou par email, par des balades sur internet où ton attention sera attirée par des trucs que tu ne vas jamais voir, etc… Voilà pourquoi je n’ai jamais à me soucier où je dois aller trouver l’info car l’info vient à moi mais pour ça il faut que je sois attentif si une impulsion intérieure se fait connaître.

Ensuite souvent l’info que je dois lire est noyée dans un fatras d’infos plus ou moins fantaisistes mais je m’en fous car justement mon Soi Supérieur me guide via la vibration, le fameux discernement vibratoire. Ainsi, on m’apporte tout sur un plateau mais pour ça il faut être décontracté grâce à une foi inébranlable. Le doute n’est pas permis et encore moins un mental-égo qui veut prendre la main.

Quand ce dernier pointe le bout de son nez, je le sais rapidement car mon mental se met à chauffer, à se poser des tas de questions et surtout ne sais pas par quel bout prendre le bébé et encore moins l’accoucher. Ainsi quand ça peine à sortir, je sais que je ne suis plus dans la fluidité et il peut y avoir 2 raisons principales : a) ce n’est pas le moment b) c’est mon mental-égo.

Vous voyez la vie est simple mais pour ce faire il faut pouvoir s’extraire de la volonté de faire, de la volonté d’aider, de la volonté de quoi que ce soit. Tu ES, tu écoutes, tu vibres et tu agis ensuite en accord avec ce qui vient à toi.

Le second rôle du subconscient est de te faire vivre dans une autre réalité (celles des rêves) des situations que tu ne pourras jamais vivre en 3D. Ainsi comme ton corps ne sait pas distinguer le réel du virtuel, ta conscience peut continuer à être travaillée pendant ton sommeil.

Quand tu es dans le moteur du Ciel (5D/6D) tu vas avoir le choix de la dimension. La 5D est celle où tu es un spectateur qui regarde un écran. Tu vois le film mais tu ne peux pas influencer le scénario. Tu es donc dans une attitude où tu vas subir et cela est important pour te faire voir ce que ton mental-égo ne veut pas forcément regarder. Cela va donc du film sympa au cauchemar car il faut bien remonter la merde pour que tu en prenne conscience et agisse en conséquence. (j’en reparlerai dans d’autres articles).

Puis quand tu est dans la 6D, tu seras alors l’acteur même et tu modifieras le scénario en fonction de tes règles et blocages de 3D. Ce rêve dit éveillé est très révélateur de ton avancée vibratoire car cela veut dire que tu peux être mis dans des situations quasi impossible en 3D (souvent pour des raisons d’espace-temps) et tu vas faire avec.

Concrètement tu ne reconnais pas les personnages physiquement mais tu sais qui ils sont. Unetelle sera ta mère (pourtant décédée depuis pas mal de temps), l’autre l’un de tes fils quand il avait quelques années alors que maintenant c’est 40 ans de plus, etc. Tu peux aussi y trouver d’anciens collègues de travail, des copains de ta très lointaine équipe de foot, etc…

Tu sais qui ils sont grâce à leur essence et le look n’a aucune importance. Bref, tu régularises des situations improbables et tu dénoues des nœuds qu’il est impossible de faire en 3D/4D. En résumé cela ne s’arrête jamais et cela ne veut pas dire que ça n’existe pas pour toi parce que tu ne te rappelles de rien.

Tu ne vois pas la radio-activité, tu ne vois pas les ondes 5g, tu ne vois pas les nanoparticules et pourtant elles sont là et tu te ramasses tout. Le « ça n’existe pas » est une absurdité totale dans la Création car comment pourrais-tu penser à un truc qui n’existe pas s’il était inexistant ? C’est impossible puisque tu es un fragment du Sans-NOM et lui ne peut pas prendre conscience de ce qui n’existe pas et c’est pourquoi tout ce tintouin de La Création existe sinon il ne l’aurait pas créé pour savoir qui il est.

Résumé 2

Alors si vous voulez vraiment optimiser votre capacité à intégrer quelque chose en vous afin d’améliorer la performance de votre conscience individuelle servez-vous de tout ce que je viens de vous dire.

Accédez à l’info nouvelle dans une quantité faible (n’attendez pas d’être saturé), faites de suite un petit roupillon afin que l’info soit facilement digérée par votre subconscient qui alors aura la transmettre à votre inconscient qui deviendra votre Un-Conscient c’est-à-dire réutilisable par votre Soi Supérieur.

En effet, votre Soi Supérieur ne peut utiliser aucune information qui n’est pas issue de votre conscience individuelle de Créateur Incarné sinon cela ne se serait pas du jeu car, en vérité, il n’y aurait plus de jeu.

Tout progrès auquel vous avez droit sera obtenu par votre effort conscient de vouloir faire avancer les choses. Voilà pourquoi il est inutile de se gaver en pensant que plus vous vous gaverez et plus vous avancerez. C’est une logique de quantité et on sait que cela ne suffit pas pour obtenir de la qualité.

Rechercher d’abord la qualité de l’info afin de ne pas vous perdre dans des montagnes de bouquins à lire que votre mental-égo vous fait saliver dessus. Vous le savez pertinemment qu’il y a une différence énorme et fondamentale entre l’achat fait par un mental-égo ou fait par votre intuition/PV.

Les premiers s’empileront dans les étagères et seront non-lus tandis que les autres nettement moins nombreux seront usés par les soulignements au crayon ou au stabilo-boss. Laissez-vous donc porter par ce qui vous attire vraiment et lâcher-prise sur ce que vous pensiez être une bonne chose pour votre avancement spirituel.

Dans cette chose-là, c’est la vibration qui compte alors si un truc ne résonne pas en vous, passez votre chemin sans aucune culpabilité car cette dernière n’est qu’une expression de l’empreinte du mental-égo. Sentez-vous libre et si un texte vous ennui ne vous forcez pas à le lire coûte que coûte car vous n’en retiendrez rien. Peut-être dans la mémoire analytique mais pas dans votre cœur (là où réside votre soi Supérieur).

Le succès dans l’affaire c’est de prendre peu et derrière de piquer un roupillon intégrateur. Donc je lis le soir avant d’éteindre la lumière et quand je suis suffisamment frais pour le faire. Je réserve donc ce moment à des lectures légères celles qui ne demandent pas une attention soutenue.

Par contre, pour les soutenues, je me réveille automatiquement en gros vers les 5h du matin, je bouquine avec une très grande attention le bouquin que ma PV m’a dit de prendre (j’en ai toujours plusieurs en chantier en même temps) jusqu’à temps que le bol soit plein c’est-à-dire que j’ai eu ma dose et je reprends la nuit où je l’ai arrêté.

Ensuite au réveil, je reste peinard, je mets mes oreillers derrière pour ne pas être horizontal totalement et j’observe ce qui se passe dans mon corps. Ce faisant n’étant pas dans le mental mais plutôt dans un état de réceptivité (appelé le champs cognitif et intuitif – le CCI) cela me permet en tant que Créateur Incarné de regarder avec amour et totale neutralité ce qui EST et en même temps ce qui me permet d’être ici et maintenant grâce à ces milliards de cellules individuelles qui bossent ensemble pour moi, cette conscience individuelle du Sans-NOM.

C’est alors qu’apparait les consignes de la journée. Des fois c’est ; tu as une lecture à faire alors j’enfile les lunettes, sort le bouquin approprié, lit ce que je dois lire (souvent je reprends là où je me suis arrêté) et après le signal du « c’est assez », je repars pour un petit roupillon d’intégration.

Il est évident que ce genre de timing n’est pas fait pour ceux qui bossent encore dans la version 3D et pourtant j’ai passé des décennies à le faire systématiquement le soir. Le matin, par contre, c’était systématiquement une méditation de 20-30 mn qui me faisait le même effet d’une remise à zéro salutaire en conscience pour une nouvelle journée.

Aussi, le plus grand plaisir de ma vie n’est rien de ce qui existe dans la vie matérielle de 3D. C’est juste la possibilité de me réveiller quand mon corps est prêt à se remettre dans l’action. En gros, c’est enfin avoir la possibilité de respecter le rythme de son véhicule de matière qui s’éveillera en douceur, calmement et en joie pour une nouvelle aventure.

Par contre si vous voulez me voir dans mes facettes les plus désagréables c’est très simple. Il suffit que je sois réveillé en sursaut (à cause d’un transporteur qui sonne à la porte, à cause d’une factrice qui a besoin d’un signature pour un truc insignifiant, à cause d’un mental-égo qui veut sauter du lit illico presto parce qu’il veut t’interdire ta séance du matin afin de pouvoir te faire faire ses soit-disantes urgences ultra impératives) et là tu peux être sûr que mes poupées russes seront très mal emboitées au point d’être infernal car déséquilibré.

La seule solution c’est de retourner au lit, de partir pour un roupillon et de se relever en prenant soin de suivre le protocole habituel d’une ouverture à cette dimension tout en douceur, avec délicatesse où toutes les urgences peuvent attendre calmement leur tour.

C’est ainsi que le goût de l’immortalité vous visitera en vous faisant comprendre que tout ce monde est une véritable illusion et où chaqu’Un se noie dans le verre d’eau à moitié rempli. Le monde courre après des futilités et devinez qui est le responsable de tout ça ?

Un intrus qui soit disant vous veut du bien, votre bonheur (comme un menteur de politicien) mais qui, en vérité, vous créer un enfer permanent, un enfer-me-ment qui vous sera fatal à tous les niveaux.

Dernières Publications

Commentaires

11 réponses

  1. Saluts …ah oui , les saturations 1 et 2 , je connais ..combien de fois en conduisant ,je n’ai pas « vu » le chemin parcouru en arrivant à destination !!!!
    Et les dodos instantanés devant un film,sont quasi quotidiens :étonnement , en allant me coucher avant que le symtôme ne se manifeste , pas de sommeil .Quasi chaque nuit , par périodes fréquentes, rêves de personnes bien connues de ma vie , sorties de ma mémoire, dans des situations où nous les « réglons »…,jces personnes ne ressemblent pas à ce qu’elles étaient , mais je les reconnais et sait qui elles sont .Cela arrive aussi dans la journée , en pleine occupation 3D , et paf , des images de personnes oubliées !!
    Les réveils en pleine nuit , pour aller prendre un livre dans la bibliothèque…lecture , dodo ,relecture , redodo .
    Magique ,on ne s’ennuie pas ,hi hi hi .
    FDC

  2. Concernant Elena Danaan, les Semeurs (The Seeders) en français, sur l’article:
    « Quelques typologies humanoïdes » du 6 juin 2023
    J’ai mis un autre lien pour le livre.
    La Table des matières est interactive (il est possible de cliquer, pour aller directement sur le sujet choisi) et le sur le côté les Signets permettent de retouver plus facilement ce que l’on cherche.

    https://www.grosfichiers.com/vdtmkhudedZ – Dispo jusqu’au vendredi 07 juil. 2023 à 12h41

  3. Concernant Elena Danaan, les Semeurs (The Seeders) en français.

    Article du 6 juin 2023
    « Quelques typologies humanoïdes »

    Nouveau lien du livre pour un accès plus facile à la lecture.
    Table ds matières
    Signets

    https://www.grosfichiers.com/kHg7Krupf3Q – Dispo jusqu’au vendredi 07 juil. 2023 à 12h41

  4. Tout-à-fait. Seulement que pour cela il ne faut pas se faire réveiller tous les matins par la sonnerie du réveil, et être esclave du monde du travail. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’UNvisible a conspiré pour que je sois éjectée hors du monde du travail à 49 ans. Gratitude infinie.

  5. Après une publication comme celle-ci il est bien de faire un récapitulatif de son rythme de vie et voir ce que l’on peut modifier pour mieux recevoir l’information essence-ciel. C’est un peu la vérité de la palisse 😀

  6. Bravo Laurent, c’est un puissant résumé du comportement spirituel. Tu es véritablement au sommet de ton art. J’ai largement apprécié la lecture que m’en a faite Denise. Je l’en remercie….mais elle a dû faire des poses car….saturation.

  7. « Par contre si vous voulez me voir dans mes facettes les plus désagréables c’est très simple. Il suffit que je sois réveillé en sursaut (à cause d’un transporteur qui sonne à la porte, à cause d’une factrice qui a besoin d’un signature pour un truc insignifiant, à cause d’un mental-égo qui veut sauter du lit illico presto parce qu’il veut t’interdire ta séance du matin afin de pouvoir te faire faire ses soit-disantes urgences ultra impératives) et là tu peux être sûr que mes poupées russes seront très mal emboitées au point d’être infernal car déséquilibré.

    La seule solution c’est de retourner au lit, de partir pour un roupillon et de se relever en prenant soin de suivre le protocole habituel d’une ouverture à cette dimension tout en douceur, avec délicatesse où toutes les urgences peuvent attendre calmement leur tour. »
    C’est aussi mon cas ! Salut fréro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention : Tous les commentaires sont modérés alors inutile de vous attendre que votre commentaire soit publié instantanément alors ne le faites pas en double ou en triple en pensant que c’est un bug informatique. Merci d’avance.

Cette mesure est prise afin d’éviter la dérive inévitable vers le manque de respect envers ce site et tous ses lecteurs. Nous savons tous que la haine, l’agressivité par l’attaque ne sont que des réactions  mentalo-égotiques dûes à la peur du changement. Ces commentaires seront donc systématiquement non publiées.